Bilan beauté : layering et un mois sans lait

Coucou !

Au mois de février, je testais le layering, une routine beauté japonaise qui consiste en une suite de soins sensés faire une belle peau, mais j’essayais aussi un mois sans produits laitiers. Alors comme promis, voici ce que j’ai observé pendant ce mois.

rituel-beaute-naturelle-layering-test-defi-bilan-2-myhappywardrobe

Bilan layering

D’une façon générale, pour le moment,  pas d’effet visible réel. Mais en même temps, je n’ai testé qu’un seul mois, et même, à Lisbonne je n’ai pas osé emmené mon Aloe Vera puisque je n’aurais pas pu la conserver au frais. Néanmoins, j’ai trouvé ce rituel très agréable à faire, très peu contraignant.

Je vous vois venir « en même temps,un seul mois c’est pas beaucoup »… C’est pour ça que je pense continuer. Mais sous certaines conditions.

☽Lavage du visage (étape 1-2-3) – soir :

J’adore surtout cette étape, qui me laisse vraiment une peau très rebondie et agréable. Je me suis aussi rendue compte que ma peau était un vrai aspirateur à pollution, et que le lavage que je pratiquais avant n’était clairement pas suffisant. Nan mais comment c’est possible que pour une journée passée de la même façon, ma peau soit plus sale que celle de mon mec ? Enfin bref. Donc je ne négligerais plus ces étapes.

Mais surtout je vais rajouter au moment du nettoyage au savon, le passage d’une brosse, style tosowoong (mais j’en ai trouvé une qui a l’air encore plus douce et plus efficace, je vous en parlerai bientôt), pour bien débarrasser ma peau de toutes ses cradosseries.

Je dois aussi m’acheter plus de cotons lavables, déjà je crois que la machine à laver en a mangé quelques un (aha), mais surtout, l’étape 3 (lotion) me demande d’utiliser beaucoup de cotons que ce que je faisais d’habitude.

☼ Soins du jour (étape 3-4-5-6) – matin :

J’aime bien aussi ce moment là, j’ai l’impression de bien commencer ma journée. Pourtant, dans l’article test, je vous disais que j’allais faire Aloe Vera (5) puis crème hydratante (6). Or, c’est un peu bête (et j’aurais dû y penser), ça hydrate deux fois, alors que la peau a aussi besoin d’être nourrie (= huile). Donc ma peau réagissait mal et brillait encore plus que si je ne mettais rien.

Donc voici ce que j’ai observé sur ma peau :

rituel-beaute-naturelle-layering-test-defi-bilan-0-myhappywardrobe

Bon la décision est vite prise vu comme ça. Mais je ne vais pas pour autant mettre ma crème aux oubliettes, parce que je l’aime bien, mais je vais plutôt l’utiliser seule de temps en temps. Si vous vous lancez dans le layering avec une peau comme la mienne (mixte, pores dilatés et amatrice de points noirs), n’hésitez donc pas à essayer différentes options, et plusieurs fois, car il ne faut pas oublier que la peau réagi différemment selon si l’on passe sa journée dehors ou dedans, et surtout, dans quel dehors (dans la pollution de Paris ? à la montagne ?) ou dedans (espace ventilé avec matériaux sains ? espace confiné et matériaux basiques ?). Eh oui, tout ça rentre en jeu dans les réactions de votre peau les cocottes !

En tout cas, ma peau brillera toujours. « shine bright like a… » ok j’arrête, même si je parie que j’ai déjà réussi à vous la mettre dans la tête. Gnark gnark gnark…

Bilan un mois sans lait

Bon, là ça sera plus rapide.

Autant j’ai tout de suite arrêté le gluten, il y a bientôt quatre ans, quand j’ai senti tous les effets positifs sur moi, autant je savais tout au fond de moi (sûrement dans mes intestins) que le lait ne me faisait pas du bien, mais je ne voulais pas me l’avouer.

Ça a été radical.

Même si je ne pouvais pas ne pas goûter aux pastéis de nata à Belem, pendant mon voyage à Lisbonne, qui contiennent à la fois du lait et du gluten, je vais maintenant me restreindre considérablement.

Seront tolérés : un yaourt, moins d’un par jour, parce que ça contient quand même des bonnes bactéries pour les intestins ; et du fromage s’il n’est pas de vache.

Vous vous demandez peut-être ce que j’ai ressenti en arrêtant le lait, ou plutôt ce que je n’ai plus ressenti : digestion difficile, maux de ventre, intestins qui souffrent (on le sait quand on va aux toilettes. la classe, hein, cet article), et pas eu de bouton de tout le mois.

Je redoutais un peu le bilan de ce mois sans lait, parce que même si je mange de façon plutôt variée, là, je ne peux plus revenir en arrière. Déjà que je ne mange pas de gluten, je fais attention aux sucres, je consomme peu de viande, si en plus je ne peux plus manger de produits laitiers… Pour moi, ça va devenir un peu différent, mais j’ai l’habitude de changer d’habitudes (haha). Le souci, c’est quand je mange avec d’autres, qui oublient/ne savent pas/ne cuisinent pas autrement pour moi/m’invitent au resto italien (pâtes et pizzas, non merci !), et pourtant je ne peux pas leur en vouloir. Il faudra bien que je fasse des écarts dans certaines situations, mais c’est toujours se soumettre aux regards et aux jugements des autres, et c’est aussi faire du mal à ses intestins, donc son corps.

Pourtant, j’adore le fromage, le comté, les raclettes, le fromage râpé mangé à la main, la fondue, les gratins, les pâtes (sans glu) au gruyère, la mozza l’été, le munster, le camembert, le rebloch’, le chaussée aux moines qu’on dégomme en une soirée, etc. Arrêter le gluten, c’était plutôt un défi, c’était marrant, créatif, mais pour le coup, remplacer le fromage dans sa fonction de « chose gustativement très bonne et au pouvoir fondant et coulant », ça sera plus difficile. Bon il me reste le brebis, le chèvre, et les fromages végétaux, mais on ne fait pas une raclette avec du fromage végétal.

Tant pis pour moi, c’est comme ça ! Je dois apprendre à écouter davantage mon corps et ne pas le forcer à ingérer des choses qu’il ne tolère pas. Sans pour autant s’interdire de goûter une lichette de ce comté affiné 24 mois, car manger un aliment qui nous fait plaisir, même s’il ne fait pas du bien au corps, ça fait de temps en temps bien à la tête (les endorphines, vous connaissez ?!).

Voilà pour ce bilan beauté. Depuis quelques jours, je teste le brossage lymphatique, et ça me fait déjà du bien…

A bientôt les cocos,

Des bisous ♥︎

4 réflexions au sujet de « Bilan beauté : layering et un mois sans lait »

  1. Salut Ariane ! Quel beau bilan !! Je crois qu’on a un peu la même routine beauté en fait, avec une peau mixte comme la notre, le nettoyage est effectivement une étape hyper méga importante !
    Moi aussi j’ai arrêté le lactose, et j’avoue que parfois l’envie de fromage se fait sentir, mais jusqu’à présent je résiste (depuis deux mois #lesbonnesrésolutionsdejanvier) (sauf sorties où je ne fais pas attention). Mais ça va je supporte. Par contre aucun effet anti-boutons sur moi, snif…
    En revanche, chapeau pour le gluten, parce que je crois que j’aurais énormément de mal !! Je mange du blé tous les jours à tous les repas, j’adore ça… Je ne sais pas comment tu fais ! Mon rêve est de pouvoir faire mon propre pain à la farine de sarrasin, mes propres pâtes, mais c’est pas hyper pratique, pis ça encombre et tout et tout… Du coup, je ne suis pas contre un petit article sur comment manger sans gluten de ta part ! 🙂
    Félicitations pour tes défis mensuels en tout cas !
    Bisous

    1. Dur dur la vie quand on a la peau difficile ! Je me suis commandé en plus une brosse à poils ultra doux pour optimiser davantage la séquence lavage du soir, j’en attends beaucoup, et si ça marche, j’en parlerais sur le blog, si ça se trouve tu devrais essayer ! 🙂
      Le gluten, c’était pas si dur à arrêter, je mange du sarrasin et du quinoa et galettes de riz depuis tellement longtemps, que pour moi c’était plus un défi, un jeu. Si tu n’y es pas sensible, pas besoin de te priver, même si je te recommanderais bien de limiter tout de même ta consommation, car c’est une céréale qui a été tellement transformée qu’elle reste mauvaise pour tout le monde !
      Mais si tout ça t’intéresse, je ferais un article dessus, promis ! 😀
      Je peux te demander qu’est-ce qui t’a fait arrêter le lait ?
      J’ai moi aussi ultra-envie de faire mes propres pâtes, car j’avoue que ça me manque parfois, le riz c’est ennuyeux au quotidien (enfin surtout pour mon mec), et les pâtes sans glu, ça manque parfois de goût. Un jour je m’achèterais une machine à pâtes, et je ferais des pâtes au sarrasin, et je ferais un post dessus exprès pour toi, je suis sûre que c’est pas si chiant ! 🙂
      Bon courage pour tenir le coup contre tes envies lactées, je pense que la prochaine fois, ça sera le sucre pour moi…
      Merci pour ton gentil comm’ et à pluche !
      Bisettes !
      Ariane

      1. 1000 ans après je réagis, désolée…
        En fait j’ai arrêté le lactose parce qu’il parait que c’est une cause d’acné, un gros problème que je traine depuis des années. J’ai vu une petite amélioration mais rien de fameux. Mais bon je continue quand même.
        C’est cool du coup avec toutes mes questions ça te fait des idées de posts 😉
        bisettes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *