Bilan beauté : un mois avec la Peach Brush

Coucou les amis,

peach-brush-coringo-beaute-naturelle-revue-myhappywardrobe-bilan

Je vais commencer ce post par une petite parenthèse : [vous avez peut-être remarqué ma relative absence ces derniers jours des réseaux sociaux et du blog, j’en suis désolée, il se trouve que j’ai perdu deux membres de ma famille il y a quelques jours, et j’ai un peu la tête ailleurs. Dur, dur de s’y remettre, mais je ne vous oublie pas.] Merci de votre compréhension les choux, parenthèse fermée, et on repart avec optimisme !

Alors voilà, vous êtes nombreuses à attendre ce post, je ne vous fais pas languir plus longtemps, déjà que je voulais le publier plus tôt…

Pourquoi brosser son visage ?

Pour rappel, j’ai testé pendant un mois la brosse pour visage Peach Brush, de Coringco, qui est une brosse adaptée pour le nettoyage du visage, pour un nettoyage en profondeur, puisqu’avec ses poils très nombreux, très fins, très doux, la brosse nous promet un joyeux décrassage, de rigueur après une journée de boulot dans la pollution parisienne. Le nettoyage est sensé être vraiment plus profond que juste un rinçage à l’eau, ou des cotons démaquillants, pour laisser une peau bien propre, en allant même jusqu’à atténuer les points noirs.

Je l’ai donc utilisée pendant un mois, en alternant avec deux savons solides, un savon d’Alep, et un savon d’ânesse, en l’incluant dans ma routine layering, c’est-à-dire après le démaquillage à l’huile, et avant les eaux florales.

Et voilà ce que j’ai observé.

Mon nouvel indispensable beauté, avec modération

Ma peau, est, comme je vous le disais dans le post introductif, mixte, mais à la fois un peu sensible, pores dilatés + points noirs, et j’ai une peau tellement sympa qu’elle s’est mise en tête de capturer toute la pollution et les saletés ambiantes : j’ai la peau qui se salit plus rapidement que d’autres !

Ma peau au microscope (ou pas) :

– l’état de ma peau est un peu meilleur, on m’a fait la réflexion récemment qu’elle était plus belle et avec un peu moins de comédons

– je la sens vraiment nettoyée après l’avoir utilisée, ça laisse la peau vraiment douce et du coup on sent qu’elle est propre.

Sur ces points-ci, le contrat est donc rempli, je suis parfaitement satisfaite, surtout du fait que ma peau est bien propre, et que parfois elle est difficile de bien la laver après certaines journées avec maquillage + pollution. Néanmoins, j’ai quelques remarques d’utilisation à vous partager.

Remarques d’usage

– Je vous le disais, j’ai la peau un peu sensible, et du coup, j’ai ressenti qu’il ne fallait pas que je l’utilise tous les jours. Les jours tranquilles, sans maquillage, je ne l’utilise pas, mais à la place je vous recommande, pour tout de même bien nettoyer, des cotons lavables démaquillants, mais pas n’importe lesquels, ceux qui sont en serviette éponge, parce qu’ils mieux nettoyants que ceux à surface lisse. Donc si vous avez la peau sensible, écoutez vos sensations, si malgré toute sa douceur, le passage de la brosse vous picote légèrement, alternez d’un jour à l’autre brosse et coton.

peach-brush-coringo-beaute-naturelle-revue-myhappywardrobe-lavage6

– Si vous avez la peau sèche, je vous conseille de l’intégrer dans une routine layering, en passant d’abord une huile démaquillante, car j’ai remarqué que même après le passage de la brosse, l’huile laissait un léger film nourrissant, très agréable au moment d’aller se coucher. Et si ça persiste, passez-vous une goutte d’aloe vera sur les zones sèches !

– Ça fonctionne très bien avec les savons solides, pas besoin d’acheter un énième produit moussant, comme on vous le recommande au moment de l’achat ou sur certains blogs.

– Il faut quand même régulièrement la laver, plus souvent qu’une fois par semaine (en tout cas pour moi), car elle se salit facilement. Il suffit de l’imprégner de savon (un qui va sur votre visage, hein), de frotter un peu les poils à la main, et de passer sous l’eau tiède-chaude, et de bien laisser sécher.

– Pour le séchage, je ne sais pas si ça peu être bof pour la brosse de la laisser tous poils écartés, comme je vous le montrais dans le post introductif, en tout cas, je n’ai pas eu l’impression que ça l’abîmait. Mais ce que je vous conseille vivement, c’est, après utilisation, de la sécher rapidement sur une serviette, et de la faire sécher poils ouverts. Une fois elle a mal séché, et il y avait une légère odeur un peu rancie, mais qui part très bien en la nettoyant.

peach-brush-coringo-beaute-naturelle-revue-myhappywardrobe-sechage

Enfin, comme je n’en ai pas essayé d’autre marque, je ne saurais vous recommander telle ou telle brosse, la Coringco me paraît tout à fait satisfaisante. Chez Mademoiselle Bio, ils se sont mis à en vendre aussi récemment, donc, je vous conseille de faire au plus simple pour la commande !

La seule différence avec la Coringco, c’est qu’elle possède un petit pinceau spécial zones encombrées de comédons, je ne l’ai pas beaucoup utilisé. Il est complémentaire à la brosse, dans le sens où les poils de la brosse sont souples, et ceux du pinceau sont plus courts, donc plus raides, mais il me semble que l’ergonomie n’est pas top, ils auraient mieux fait d’en faire une micro-brosse plutôt qu’un pinceau. C’est mon avis !

 

Donc, finalement, je suis très contente d’avoir investi dans ce petit objet rose, qui trône sur le mur de ma salle de bain, qui me laisse un peau propre et assainie de jour en jour. Je sens quand je ne l’utilise pas quelques jours que ma peau se recouvre d’un film un peu gras et un peu pollué qui n’est pas très sain, et hop ! un coup de brosse et je revis.

Si l’histoire des cotons lavables vous intrigue, je vous en parlerai bientôt sur le blog (tellement de choses à écrire, tellement trop peu de temps !), héhé !

Des bisous ♥︎

2 réflexions au sujet de « Bilan beauté : un mois avec la Peach Brush »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *