Archives du mot-clé bilan

Dans ma penderie : bilan des achats 2015

Coucou les cocos !

En ce début d’année, c’est bien le moment de faire des bilans de l’année qui vient de passer, et comme une genre de suite à cet article, où on parlait de ce qu’on possède comme fringues éthiques ou non, j’avais envie de faire un petit bilan de mes achats de cette année l’année dernière : quelle quantité, quelle qualité, responsable ou non, d’occasion ou neuf…

Z’en pensez quoi ?

Histoire de voire quel genre de fringues j’ai surtout acheté, les couleurs, les formes, les marques, ce que j’adore, d’éventuelles erreurs d’achat, etc. Je vous dirait tout, tout, tout. Précision : pas d’ordre chronologique là-dedans, mais une petite histoire de chaque vêtement.

1.Des hauts

Il y a 7 nouveaux hauts dans ma penderie. La majorité sont des chemises, tiens, tiens… un nouveau toc ? On va tout de suite commencer par les mauvais élèves. Parce que oui, je vous le dis, tous mes achats ne sont pas t’encore tout à fait 100% responsables.

bilan-achats-annee-2015-mode-vetements-responsable-ethique-myhappywardrobe-

1.Chemise motif oiseau : trouvée à Tarifa (sud Espagne) dans une petite boutique multimarques. Il est écrit « viscose, fabriqué en Chine ». Ouhlala ! Pas terrible. Bon, j’ai craqué. ➡︎ Le résultat, c’est que je l’aime beaucoup, elle me va bien, même si la coupe laisse à désirer par endroits…

2. et 3. Chemise rouge et chemise beige : trouvées dans un magasin de destockage Aigle pour quelques sous, c’est celles dont je suis le moins fière. Elles datent des soldes l’hiver dernier, période où je n’avais pas UN rond et pourtant le besoin de m’habiller… du coup, « coton (qui déteint) fabriqué en Inde ». Ahlala, Aigle, c’est plus ce que c’était. ➡︎ Le pire, c’est que je les ai achetées pour essayer de nouvelles couleurs, et que finalement, je n’arrive même pas à les porter. FAILED

 

bilan-achats-annee-2015-mode-vetements-responsable-ethique-ambrym-vintage-myhappywardrobe-2

4. et 5. Top et veste/pull champignon : dégotés il y a quelques semaines chez Ambrym, lors de son premier destockage, je les ai eu pour une poignée d’euros, alors que ça vaudrait presque un lingot ! « Fabriqué in France, coton élasthanne », la collection champignon était dans ma wishlist soldes d’été 2014, maintenant j’en ai deux extraits dans ma penderie ! ➡︎ Pas encore beaucoup de recul, mais j’adore ces deux pièces, surtout portées ensemble. Et les autres aussi, adorent visiblement que je porte cet ensemble incongru mais tellement chic.

6. Chemise rouge à pois : trouvée au corner vintage du BHV, c’était à la fois un coup de foudre, et un pari. Un pari, parce que je pensais pas que ce genre de forme/couleur m’irait avant de passer en cabine. Parmi le choix gigantesque de chemises en polyester (années 70 quand tu nous tiens), j’ai quand même pris soin de choisir de la viscose. Pas d’autres infos sur le vêtement. ➡︎ Pari réussi ! J’adore cette chemise, à tel point que je m’empêche parfois de la mettre pour ne pas la porter tous les jours, même si en hiver, la question se pose moins (sans manches, ça caille).

7. Chemise bariolée : chinée dans une boutique vintage du marais (Kilo Shop, je crois), j’ai quand même réussi à trouver ce qui était pratiquement le plus cher du magasin. En fait c’est une chemise qui a été retaillée et recousue, en France « Culture Vintage Eureka ». Pas de compo, mais je penche pour un mélange coton/viscose. ➡︎ C’était osé de ma part de partir avec, sans même pouvoir l’essayer. Mais cette chemise est géniale, j’ai même eu pas mal de retours enjalousés quand je l’ai portée sur ce look !

➡︎➡︎➡︎ Les hauts, bon, bilan mitigé, puisqu’un peu moins de la moitié des achats sont non responsables. Ariane, tu as des efforts à faire. Je suis quand même contente de moi : aucun noir, aucune couleur foncée, je sais pas vous, j’en ai marre de porter du noir, satané de nom de diou !

2. Des bas

Trois nouveaux bas dans mon dressing, ça va, c’est pas l’overdose.

bilan-achats-annee-2015-mode-vetements-responsable-ethique-vintage-skunkfunk-myhappywardrobe-2

1.Legging velours : trouvé dans un magasin vintage de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, il m’a sauté aux yeux. Je cherchais du velours depuis un bon moment, et éviter le noir était top moumoute (vert bouteille foncé). Il est écrit « Sostanza (marque !), polyester et spandex, made in Taiwan ». Confortable, il tient quand même vachement chaud parfois, polyester oblige. ➡︎ Je l’aime beaucoup, il se porte hyper bien en hiver avec la plupart de mes vêtements.

2.Jupe longue : trouvée chez Skunkfunk Lisbonne, j’ai eu un coup de cœur pendant les soldes, marque responsable espagnole. J’adore cette jupe en viscose, même faite en Chine… ➡︎ J’ai un faible pour les jupes longues, mais c’est dur à porter ! Pas dans le sens de trouver ce qui va avec, mais dans le sens de se mouvoir avec… XD À réessayer l’été prochain avec plus de pugnacité.

3. Pantalon large : trouvé dans la même boutique que la chemise à oiseaux, j’ai eu un coup de foudre, et ai loooongtemps hésité entre la version noire et la version moutarde. Mais bon, ‘le noir, c’est plus facile à assortir, et gnagnagna’. « Coton élasthanne », pas d’autre info. ➡︎ J’adore de plus en plus ce format, mais comme la jupe longue, au quotidien, c’est pas toujours évident de s’y mouvoir. Si la qualité à l’air moindre, je garde la forme comme un patron pour m’en faire un autre plus tard…

➡︎➡︎➡︎ Bon, je viens de vérifier sur un look du blog, j’ai acheté le legging fin 2014, et pas en 2015, mais tant pis. Sinon, surtout des couleurs foncées, mais des formes ou matières originales, et 2/3 responsable.

3. Une robe

Et pourtant j’adore les robes, mais il n’y en a eu qu’une seule cette année.

bilan-achats-annee-2015-mode-vetements-responsable-ethique-myhappywardrobe-petitbateau-14

  1. Robe marine : trouvée dans un magasin de déstockage Petit Bateau pendant les soldes, je me souvenais parfaitement de la collection capsule avec Carven, lorgnée pendant un bon moment à l’époque, mais elle était vraiment trop chère. Là, pour de petites dizaines d’euros, elle était à moi. À peine sortie de la cabine, à peine achetée. Coton matelassé, sans origine de fabrication. ➡︎ Je suis faaan de cette robe, qu’il faut vraiment oser porter, c’est vrai. Mais je suis trop bien dedans, comme dans un gant (wtf ?). Par contre, son manque d’étiquetage m’a fait bondir lorsque j’ai osé vérifier, puisque je ne sais pas vous dire où à été fabriqué ce produit (malgré tout ce qu’on dit sur la qualité Petit Bateau, le manque d’info laisse perplexe), et la marque n’a pas esquissé de réponse lorsque je l’ai alpaguée sur le sujet lors de la Fashion Revolution sur Fb.

 

➡︎➡︎➡︎ Bilan responsable bof, bilan enthousiasme et qualité au top (c’est quand même du travail bien fait, elle est compliquée cette robe).

4. Une veste

Une seule veste aussi cette année ! Bon j’ai plutôt ce qu’il faut en même temps.

bilan-achats-annee-2015-mode-vetements-responsable-ethique-myhappywardrobe-skunkfunk-10

  1. Veste chinée : trouvée chez la même marque que la jupe longue (Skunkfunk), j’ai adoré cette veste originale, bien coupée, mais pourtant facile à porter. De jolis détails, elle est hyper agréable, et c’est juste GÉNIAL d’avoir une capuche sur une veste mi-saison (giboulées de mars, si vous m’entendez). « Polyester, viscose et coton (bio ?), fabriqué en Chine ». ➡︎ No problemo, suis hyper contente de cette veste.

 

➡︎➡︎➡︎ Bilan pas mal, même si j’aimerais bien avoir plus de d’explications sur la compo et le quid de la fabrication chinoise par la marque.

5. Un accessoire

C’est vrai que j’achète pas beaucoup d’accessoires, je suis hyper difficile, et suis ni une fille à pochettes, ni une fille à sac, ou sinon, je fabrique moi-même…

bilan-achats-annee-2015-mode-vetements-responsable-ethique-artisansdumonde-myhappywardrobe

  1. Foulard orange : dégotée chez Artisans du Monde à Nantes, c’était aussi un nouveau pari, d’oser porter du orange vif. Et avec des pompons en plus ! En coton, fabriqué en Inde de façon éthique. ➡︎ Craquage réussi, il me semble que c’est une pièce unique, et il est super beau, et même le teint blafard, j’ai bonne mine. YES !

 

➡︎➡︎➡︎ Achat génial, vive la couleur et l’artisanat éthique !

6. Des chaussures

En grande fan de chaussures, j’ai été modeste cette année, mais pas moins transgressive !

bilan-achats-annee-2015-mode-vetements-responsable-ethique-myhappywardrobe-veja-8bilan-achats-annee-2015-mode-vetements-responsable-ethique-myhappywardrobe-goodguysdontwearleather-9

  1. Baskets jaunes : dénichées à une vente de protos Veja, ce sont de vrais prototypes, pas édités, seulement deux échantillons étaient en vente (non j’ai pas pris les deux, l’autre paire n’avait pas de semelle intérieure ^^), juste pile-poil à ma taille, dans une couleur géniale… Que demander de plus ? ELLES SONT PAS TROP BELLES ? ➡︎ RAS, vous connaissez les Veja, elles sont irréprochables, confortables, canons, etc.
  2. Plateformes noires : trouvées sur l’eshop Good Guys, j’ai loooongtemps hésité entre plusieurs modèles, pendant les soldes d’été. Et finalement, en les voyant en vrai, ce sont celles-là qui m’ont fait chavirer. En microfibre imitation cuir, ce sont des chaussures végan (Good Guys Don’t Wear Leather, tel est le nom de la marque), vachement belles, quoi. Fabrication au Portugal. ➡︎ J’aurais pu prendre un modèle plus classique, plus quotidien, mais non. C’est fait. Petit doute quand même quand à la durabilité de la fine semelle blanche, portées une paire de fois, elle est déjà bien amochée…

➡︎➡︎➡︎ Achats au top, je suis giga-fan de ces deux-là. Rien à reprocher quant au côté responsable non plus.

 

7. Alors, bilan ?

– Si on enlève le legging que j’ai finalement acheté en 2014, ça fait un total de 14 achats sur l’année, donc à peine plus d’un par mois. Pas de quoi faire exploser ma penderie, à moi la consommation frugale !

– Beaucoup de couleurs et aucun basique, c’est un peu le foutoir cet année, à ce demander comment je pourrais porter ces 14 vêtements ensemble. Ouais, mais presque aucun regret, je suis sur la bonne piste pour trouver ce qui me va, et presque au summum du ‘zéro erreur d’achat’.

– Que de chemises Ariane ! Bon, tu sais ce qu’il te reste à faire pour 2016 : en trouver d’autres 😉

– Sur 14, il y a cinq achats non responsables. Un chouillas plus d’un tiers, quoi. C’est trop, mais 2015 était pour moi une année difficile niveau sous, ceci explique cela.

– Vous qui me demandez souvent :’ Tu arrives à t’habiller responsable ? Mais où ? Et puis c’est cher, tu fais comment ?’ Vous avez la réponse dans ce post, je n’achète neuf presque que pendant les soldes, ou quand je suis invitée à une vente privée (bon, il faut être dans les petits papiers, c’est vrai). Sinon, c’est du vintage ! Je dois avouer, la vente privée Ambrym, ça a été génial pour trouver de superbes pièces, parfois 5 fois moins cher que le prix de vente d’origine !

– Si cette année a été frugale, c’est donc surtout par manque de sousous. Mais c’est pas plus mal, après tout, sinon j’achèterais plus, c’est sûr, mais j’achèterais peut-être aussi mieux ?

 

Maintenant, à votre tour. Je vous mets au défi de jeter un coup d’œil à vos achats mode 2015, estimez ceux qui sont raisonnés, ceux qui sont éventuellement responsables, les couleurs et les formes qui dominent, vos tendances personnelles, vous allez être surpris comme pas possible ! Par exemple, j’ai déterré de mon inconscient cette passion pour les chemises, et puis je me suis affranchie du look total noir depuis longtemps, c’est cool. À tous les coups, vous compterez plus d’achats que moi !

J’attends vos retours, les cocos !

Des bisous ♥︎

Bilan beauté : un mois de brossage lymphatique

Hello !

Il y a tout juste un mois, je commençais ce qui me paraissait une bien drôle de routine : le brossage lymphatique. Aujourd’hui, je reviens pour vous en parler pour faire le bilan !

Tous les matins, (ou presque), je me suis brossée tout le corps, dans un sens spécial, d’une certaine façon, et voilà ce que j’en ai pensé.

brossage-lymphatique-lymphe-test-beaute-mars-defi-belle-peau-brosse-bilan-revue-myhappywardrobe

Le brossage lymphatique et ses promesses

Petit rappel des effets observables sur ma période d’essai :

– élimination des toxines (= plus belle peau, meilleure santé générale)

– peau douce

– énergisant

– anti-cellulite et peau d’orange

– aide en cas de problème de circulation

– on est moins sensible aux risques d’infection

 

Ce que j’ai observé et ressenti :

– je n’avais pas trop à me plaindre de ma peau (sauf visage), donc je n’ai pas vu de grande différence visuelle, mais je pèle tout de même moins (l’hiver j’ai toujours un peu la peau sèche sur les jambes et mains)

– ma peau est nettement plus douce, hé ouais, même l’amoureux l’a remarqué.

– c’est genre, mais juste ULTRA énergisant ! Je n’ai jamais essayé le soir, mais les matins où je zappe, je le sens. J’imagine que c’est comme pour ceux qui ont l’habitude de se réveiller avec le café du matin, moi je n’en bois pas, mais là je vais devenir accro au brossage lymphatique juste pour avoir la pêche ! Nan sérieusement, je m’étais pas sentie aussi énergique et vive d’esprit depuis longtemps, même si cette tournure de phrase peu sembler bizarre. 🙂

– quand j’ai vu que ça pouvait aider à la cellulite, je n’ai pas hésité à insister sur les zones où j’en ai = LES FESSES (désolée de vous décevoir mes lecteurs masculins, je ne suis pas parfaite XD). J’ai essayé sans trop y croire, mais en fait, ça a vraiment un peu réduit, honnêtement, ça se voit. Je pense que si j’étais ultra motivée, avec un mélange d’huiles essentielles et un peu de massage manuel, additionné avec le brossage lymphatique, je pourrais en faire partir un grande partie d’ici à l’été, voire peut-être tout.

– l’hiver je n’ai pas trop de problèmes de circulation, donc pas d’observation à ce niveau. Mais je suis sûre que je m’en rendrai compte cet été.

– bon, je ne suis pas tombée malade ce mois-ci, mais de là à dire que c’est grâce au brossage lymphatique… 😉

 

Remarques d’usage

Je préfère le pratiquer le matin, j’y vais direct quand je me lève, et ça me fait du bien. C’est rentré dans ma routine, même si je zappe un jour ou deux par semaine.

On s’habitue vite à passer la brosse sur la peau. Mais les zones les plus sensibles chez moi sont l’intérieur des bras, où ça chauffe beaucoup, et aussi le ventre, je n’aime pas particulièrement passer dessus, mais ça, ça dépend de chacun. Et je ne brosse pas ma poitrine non plus, je suis sûre que vous comprenez pourquoi.

Je poursuis par la douche, et pour éviter d’avoir à me mettre la crème hydratante, j’utilise une huile de douche : ça lave, hydrate, et ça s’étale plus rapidement que la crème. Franchement c’est parfait ce truc, je vous en reparlerai bientôt car mon flacon est presque vide et qu’il va falloir que je trouve une solution…

Pour avoir la peau vraiment douce, et pour compléter l’action de la brosse à sec, environ une à deux fois par semaine, je prolonge sous la douche avec un brossage humide avec une loofah. En fait, j’ai remarqué que le brossage à sec soulève les peaux mortes, mais ne les retire pas toutes, et quand on passe sous la douche, celles-ci restent sur la peau, comme un peu collées avec l’eau et le produit lavant, donc pour s’en débarrasser, c’est bien de se brosser à l’eau aussi de temps en temps. Pas tous les jours, hein, le but c’est pas de perdre sa peau.

Je la lave une fois par semaine, avec un peu d’eau, et je passe ma main sur les poils de la brosse pour la débarrasser de ses saletés.

 

En tout cas, c’est sûr, ça je l’ai adopté. Je ne m’y attendais pas. C’est vrai, ça paraît un peu curieux comme pratique, mais c’est vachement bénéfique en fait. J’espère que ça vous donne envie d’essayer.

Allez, ciao les loulous

Des bisous ♥︎